The long way up, ou comment mal promouvoir la moto électrique ! 2/2

Mis à jour : 9 nov. 2020

Pour faire suite à l'article : The long way up, un mauvais trip écologique !

Voici un deuxième article au sujet du documentaire événement d'Appel tv + The Long way up ! Qui est pour rappel, un road trip de 22000 km effectué par deux amis, Charley Boorman et Ewan McGregor. Ils ont déjà fait une série de documentaire comme "Long Way Dound (2004)" "Long Way Down (2007)"


J'ai évoqué dans la première partie l'aspect écologique qui est très discutable (vous pouvez retrouver l'article ici).


Mais c'est aussi le message passé par rapport à la moto électrique dans le documentaire qui est complètement faux. Cela donne une très mauvaise image des capacités de cette dernière.


Pour reprendre l'histoire depuis le début, les deux compères sont donc très motivés de se retrouver et de choisir un nouveau concept pour pimenter leur voyage ! Partir à moto électrique. L'idée semble très bonne au début puis aux fils des séquences le pic émotionnel est à l'image d'une montagne russe.

On les voit donc essayer deux Zero Motorcycles DSR, d’ailleurs amenées par un camion officiel de la marque Californienne. C'est leur première expérience à moto électrique et ils sont conquis, le silence, le plaisir de sentir la route, la nouveauté...


Donc, pour le moment les choses semblent bien se passer mais bizarrement, pour on ne sait pour quelle raison, l'essai se termine sans conclusion. Et nous passons donc directement chez leur ami, la compagnie EV West située à San Marcos (Texas) qui est un peu le pionnier de la conversion électrique !



Le test de la Zero Motorcycles sembles être concluants


Pourquoi les performances de la moto n'ont pas été mises en avant ? Son autonomie de 260km en mode éco ? La possibilité de charger en 2h sur du courant alternatif disponible partout ? Ou bien l'histoire de la marque depuis 2006 qui est pionnière dans le domaine ?


Puis sans compter toutes les modifications que la marque aurait pu faire pour booster les motos de séries et parcourir jusqu'à 700 km par jour.


Aie Aie Aie, ça semble compliqué pour nos amis !


Le responsable de l'atelier qui travaille sur des véhicules électriques nous donne donc son avis sur les performances actuelles du marché. Il leur dit que la meilleure moto électrique en ce moment ne peut délivrer que 110 km d’autonomie maximum. C'est tout de même incompréhensible une telle information alors que ce préparateur travail dans ce milieu depuis des années.


Sur le plan précédent les deux amis essaient des motos avec une autonomie qui dépasse largement les 110 km. Ces DSR de 14.4 kWh proposent une autonomie de 260 km et les modèles n'ont pas changés depuis le passage de la batterie de 13 kWh à 14.4 kWh en 2018. Il est donc envisageable de tabler sur 200km par jour facilement avec seulement le plein en début de parcours.


On se demande donc pourquoi ils sont choqué sur le plan suivant à l'annonce de cette autonomie ridicule. Les séquences ont été inversées et il est clair que cela donne une mauvaise interprétation et image de la moto électrique.



Cela est assez perturbant surtout que Harley-Davidson arrive après comme un Messie ! Les batterie sont à peine plus grosse (15 kWh) et déjà le sourire revient sur les essais quand ils passent à la borne où il annonce avoir fait 125 km avec un reste de 40% de batterie soit du coup une autonomie de 200 km.


Pendant l'expédition, 7h de charge sur prise domestique pour récupère 58%


Ils optent finalement pour Harley-Davidson et ça se comprend ! C'est un bon moyen de faire de la pub pour un véhicule qui n'est pas encore commercialisé et cette marque reste mythique. Elle parlera bien plus à tout le monde. C'est aussi une très bonne machine performante et le tout avec de belles finitions. Sauf que le gros point noir de la Livewire est son chargeur embarqué ! Et dans une telle expédition c'est quand même rédhibitoire !


Test de la Harley-Davidson effectuer et effectivement c'est une très bonne moto


Les road trips organisés à moto électrique ne datent pas d'hier et les exemples sont nombreux comme sur le dossier que vous pouvez retrouver ici même :


www.motardselectriques.com/blog/categories/road-trip


A titre de comparaison, il y a une expédition qui a eu lieu en mai 2019 alors que celle de The Long way up était en septembre 2019. C'est celle des frères jumeaux The Turner Twins. Dans le même esprit, ils étaient dans un road trip promotionnel et on peut noter que la marque de vêtement entre les deux documentaires est identique "Belstaff".


The Turner Twins et deux DSR pour un voyage de 2534km


Pour le coup ils ont eu la version haute de gamme de la DSR la DSR Black Forest. Leur exploit n'était pas aussi long (2534 km de Londres à Madrid) mais cela prouve donc qu'avec ces motos, il était bien possible de le faire. Effectivement ils traversent l'Europe, mais je rappelle que des bornes étaient posées par Rivian pour The long way up, 150 wall-box sur 20,000 km donc une moyenne d'une borne tout les 133 km.


Les Frères ont donc pu parcourir 2534 km au total, divisé sur 7 jours cela fait du 362 km par jour en moyenne.



Pourquoi ne pas avoir customisé la Livewire ?


Le souci de la Harley-Davidson est son chargeur embarqué qui est de même taille que celui de la Zero Motorcycles de base soit 1.4 kW de charge en courant AC (alternatif). Sauf que la DSR de Zero Motorcycles peut avoir en option un chargeur embarqué de 6 kW, qui permet de charger en 2 heures sur du courant alternatif (et donc sur de simples wallbox). Certes la Livewire dispose d'une connectique de charge rapide en Combo CCS qui lui permet de faire une recharge en 1h mais cela uniquement en courant continu. Ce qui nécessite donc des "bornes à 50 kW" très coûteuses appelées aussi les "super chargeurs".


Ce qui est donc incompréhensible pour un tel road trip. C'est quand même dans les gènes de H-D de modifier leurs motos avec des customisations comme pour la passer en mode trial avec des parties de la Pan American qui était en prototype à l'époque aussi. Tout le train arrière a été changer. Mais pour la partie électrique/ chargeurs supplémentaire/ batteries additionnels rien n'a été fait.


Séquence émotion tout de même quand les mécano de H-D ont travaillé bénévolement pour faire ce projet. Ils venaient le soir et le week-end afin de s’assurer que les deux motos soient prêtes à temps. Un peu de dévouement à l'américaine ça ne fait pas de mal !


Comparatif de la Livewire en mode expédition et une Livewire de série


Je passe sur plein de détails comme les gars qui n'arrivent pas à charger car la moto est à -20°C dehors et se demandent ce qui coince. Toute en déchargeant la batterie 12v qui pour autant clignote sur le tableau de bord. Et vient à lâcher plus tard dans la série...


Si il y'a autant de gèle c'est pas bon signe du tout


Du coup ce n'est clairement pas valorisant pour les motos électriques surtout que tous ces soucis auraient pu être évité assez facilement avec une formation au préalable et recommandation sur le système de charge et le comportement des batteries par basse température...


Mais bon... laissons les autres épisodes venir avec des températures plus chaudes et profitons quand même de cette série autour de la moto électrique. Il n'y a pas à dire la Livewire est superbe et je vous conseille d'aller en essayer une en concession, c'est vraiment le pied.



Le manque de préparation et les conditions extrêmes n'arrange pas les choses


Cela reste du divertissement à gros budget et c'est bien fait. N'oublions pas que Rivian, Harley-Davidson et la marque de vêtements Belstaff ne sont pas des produits d'entrée de gamme que tout le monde peut s'offrir. Donc l'image de ces marques doit être soignée !


Retrouver le premier article : The long way up, un mauvais trip écologique !

Motards Électriques logo

Expérience de Pionniers

Logo facebook
Youtube logo
Instagram logo
Tipee contribution

©2020 par Motards électriques

hébergé sur OVH.com