Comment charger sa moto électrique en centre-ville ?

Mis à jour : 5 oct. 2020

Souvent perçu comme un frein à l'achat d'une moto E, la recharge de celle-ci est indispensable pour pouvoir s'en servir quotidiennement. Cela devient vite compliqué quand il n'y a pas de possibilité de se recharge facilement. Les prises électriques sont nombreuses, mais faut-il déjà qu'elles soient accessibles et le tout dans un cadre sécurisant pour la moto.




Il existe une solution simple aux problèmes, si la prise ne peut pas venir à batterie, c'est à la batterie de venir à la prise. Comprenez donc que la batterie est amovible et peut se déplacer facilement. Cela serait l'idéal pour tous les types de motos électriques, mais hélasse ce n'est pas le cas. Pour le peu de batteries amovibles existantes sur le marché, on se retrouve avec une autonomie et performance tout juste acceptable. Mais pour une petite citadine qui reste dans une agglomération comme Paris, cela est amplement suffisant.


On retrouve donc qu'une seule marque! C'est la Soco avec sa Tcmax qui propose une batterie amovible bien pratique. Mais attention au poids. Comptez 20 kg à porter à bout de bras, cela n'est pas donné à tout le monde de le faire tous les jours, mais la solution a le mérite d'exister. Attention tout de même pour les charges à l'extérieur, car les températures basses ou hautes des saisons peuvent influencer sur le petit chargeur. Ce petit chargeur est indispensable pour recharger la batterie, il sera donc nécessaire de l'emporter avec vous ! Sa taille lui permet d'être glissé aisément dans un sac.


Comptez 80 km à 50km pour une autonomie sur charge pleine pour la Tcmax. De quoi se mouvoir en ville avec une vitesse moyenne d'une cinquantaines de kilomètres à l'heure.






La Fx de chez Zeromotorcycles proposent deux batteries amovibles, mais attention! Elles sont très lourdes et ne se retire pas aussi facilement que sur la Soco. Surtout proposée pour les forces de l'ordre ou autres services public la FX est même passé avec un bloc batterie mono bloque sur les dernières années. Mais pour le coup, vous avez une moto qui a du couple et de l'autonomie. Pour une utilisation plus dynamique.

Le système déchange de batterie vide contre une pleine pourrais résoudre le problème très facilement. Mais il faudrait que les constructeurs s'aligne sur la même technologie. Déjà proposé dans certain pays asiatique, se système de batteries partagées rend le plein des scooters électriques extrêmement rapide ! Les marques de deux roues se penchent sur le sujet et étudient cette possibilité. Lien article :Honda, Yamaha, Kawasaki et Suzuki annoncent plus de détails sur leur projet de collaboration.


Exemple avec Gogoro, une société taïwanaise créée en 2011 qui développe un système de batterie partagé. Visible à 1:03 dans la vidéo.



Pour les autres modèles sans la possibilité de sortir la batterie, la seule solution sera du coup de s'approcher au plus près d'une prise. Avec un peu de chance vous pouvez tirer un câble par une fenêtre, mais cela reste tout de même du dépannage. Pas sûr que cela soit sans risque et que vous passeriez l'hiver au chaud non plus. Attention tout de même aux rallonges qui doivent supporter l'intensité de charge et ne doit pas être enrouler pour éviter la chauffe. Le diamètre doit aussi être vérifier ainsi que sont étanchéité.


Il est bond de savoir que les projets de construction de bâtiments neufs prennent désormais en compte les besoins de se déplacer en en voitures électriques.

En effet, le code de la construction et la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte de 2015 prévoient l’obligation de pré-équiper les parkings des entreprises.





Si vous avez un endroit pour vous stationnez mais que celui-ci ne propose pas de prise. Une loi met dans l'obligation la copropriété de votre logement à vous aidez.

En logement collectif, un utilisateur de véhicule électrique peut invoquer son droit à la prise pour installer une borne de charge individuelle dans un parking de son immeuble. Si la procédure peut être perçue comme décourageante, des aides financières sont aujourd'hui disponibles pour faciliter la démarche.


Sinon il y a la possibilité de charger au travail. On peut retrouver les mêmes problématiques qu'au-dessus, mais cela vous donne une chance de plus de trouver une solution à la recharge. Evidemment, il va falloir mettre les choses au clair avec un compteur séparer pour payer la facture, déduire les recharges de la fiche de paie ou alors le plein est offert pas la boite. Après tous une charge ne dépasse pas les 1€ à 2€ aux 100km. De plus, cela donne une bonne image "green" à l'entreprise. Il faut regarder aussi du coté de certaines associations qui rembourseraient les kwh à l'entreprise ! Ce qui permet de promouvoir la mobilité verte.


Le programme ADVENIR (Aide au Développement des Véhicules Électrique) auquel EDF contribue financièrement, met en place une aide pour le développement d’infrastructures de recharge en entreprise à hauteur de 40 % des coûts d’acquisition et d’installation des points de charge. Ce programme concerne la recharge des véhicules de l’entreprise, celles des salariés ou encore pour la recharge publique accessible sur directement depuis le parking de l’entreprise.


Il est possible de charger sur bornes pendant le shopping, un repas dans une franchise près des centres commerciaux. Cela permet de trouver des prises plus facilement et de pourvoir charger plus vite. À la semaine, il se peut que vous n'ayez pas besoin d'utiliser les 100% de la batterie. Si vos trajets ne dépassent pas les quelques dizaines de kilomètre journalier en centre-ville et que votre batterie est supérieure à 10kwh. Le besoin de se brancher tous les soirs n'est pas nécessaire.




L'autonomie suivant les modèles peuvent varier de 200km à 300km en utilisation "centre-ville" ou "mode éco". Donc, de quoi tenir pendant les cinq jours de la semaine de travail, sans avoir le besoin de recharger.


Pour les motos avec des capacités de charges plus grandes, si vous sortez du centre-ville pour une balade, rien ne vous empêche de charger au début de la sortie et à la fin sur des bornes de types combo css. En moins d'heure ou de deux, le tour est joué. Une charge complète par semaine est une solution envisageable. Il ne faut pas hésiter à panacher avec les deux. Rapide le weekend hors centre-ville les bornes de grosses capacités sont plus présentes et plus des charges lentes en semaines pendant une activité.


Les bornes chez les Concessionnaires Harley-Davidson permettent une charge rapide.


il y a bien des solutions mais à l'heure actuelle les batteries amovibles sont peut répandu et la technologie ne permet pas de l'appliquer sur les modèles les plus performants.

Il va falloir donc bien réfléchir et s'organiser en conséquence même si les autonomies des motos hautes de gammes peuvent suffire à tenir la semaine en mode éco.


Déjà 1.300 lampadaires transformés dans la capitale britannique par Siemens et ubitricity


Cela est évidement bien moins simple que de faire un tour à la pompe quand bon nous semble, mais les choses évolue comme les infrastructures des centre-ville qui se veulent plus verte et qui tend à supprimer les voitures thermiques de plus en plus.