Booster son autonomie en moto électrique

Dernière mise à jour : 6 oct. 2020

En adoptant une conduite souple, en anticipant sa conduite et en se servant du moteur pour ralentir la course (effet de recharge des accumulateurs), il est possible de rallonger l'autonomie de sa moto électrique, qui consomme de l'électricité uniquement lors de l'accélération.


Les modèles intègrent un mode "éco", permettant de rouler avec moins de couple et une vitesse max moins élevée.


Il est donc conseillé de s'interroger sur certains points pour agrandir son autonomie.


  • La capacité des batteries (densité énergétique principalement liée à la technologie)

  • La consommation en courant du moteur (style de conduite)

  • La consommation en courant des accessoires électriques (téléphone, GPS, feux additionnel)

  • Le poids du véhicule

  • Le poids du conducteur

  • Le poids déplacé par le véhicule (top case, chargeurs supplémentaire, options )

  • La vitesse de conduite

  • Le type de terrain parcouru (pente, descente, plat, sable, gravier, bitume, pavés)

  • La présence ou non d'un récupérateur d'énergie

  • La météo (vent, pluie, )

  • Le profil aérodynamique de la moto avec le conducteur ( saut de vent, bulle, carénage GT, position de conduite, top case)

  • Les pneus utilisés

  • Le type de routes empruntées (autoroute/ national / route de campagne...)

  • Le nombre d’arrêts fréquents qui nécessitent de relancer toute la moto (centre-ville)

  • La température de la batterie et son refroidissement (météo, système de refroidissement)